Le modernisateur des installations de chauffage permet de faire des économies d’énergie considérables. Comment ? Zoom sur ce point.

Des données spécifiques à prendre en compte

Dans le cadre de l’optimisation des installations de chauffage d’un bâtiment industriel, atelier ou usine, le bureau d’étude thermique prend en compte des données spécifiques, afin de proposer des solutions personnalisées. Les techniciens s’informent par exemple sur la destination du bâtiment (fabrication industrielle, entretien et réparation de véhicules, salle de sports…). Ils portent aussi une attention sur la structure du bâtiment (bâtiment de grand volume, neuf ou ancien, degré d’isolation…), sur les besoins en température (conditions climatiques, chauffage généralisé, chauffage par zones…), ainsi que sur la hauteur et la géométrie du bâtiment (grand volume, faible hauteur…). Enfin, les techniciens étudient aussi les contraintes particulières relatives aux dispositifs de chauffage (esthétique, encombrement, niveau sonore…).

Des radiants efficaces

En optant pour la modernisation de leurs installations de chauffage, les professionnels auront droit à des radiants particulièrement efficaces. Ils peuvent ainsi aspirer à des économies annuelles d’énergie allant jusqu’à 50%, et même plus pour un bâtiment de grande hauteur. Leur productivité sera aussi revue à la hausse. Le personnel bénéficie quant à lui d’un confort optimal. Le savoir-faire lui permet aussi d’élaborer un système de chauffage ciblé (chauffer uniquement certaines zones). Enfin, les radiants en question promettent une efficacité sans faille dans le temps. Dans des conditions normales d’utilisation, le système de chauffage est garanti 20 ans.

Les locaux grands volumes

Améliorer le système de chauffage des locaux grands volumes nécessite une expertise justifiée. En fonction de la hauteur, la surface et l’utilité du bâtiment, les techniciens feront leur choix entre le chauffage par convection et le chauffage par rayonnement.

Le chauffage par convection

Ce mode de chauffage agit sur l’air ambiant, lequel sera maintenu à un certain niveau de température. Combiné à l’air chaud généré par un générateur, il transmet son énergie aux murs, aux machines, aux personnels… Pour limiter les déperditions de chaleur, les techniciens pourraient renforcer l’isolation des bâtiments. Cette opération est surtout requise en cas de hauteur importante, afin de prémunir le bâtiment contre le phénomène de stratification.

Le chauffage par rayonnement

À la différence du chauffage par convection, le chauffage par rayonnement agit plutôt sur les surfaces. Il s’agit alors de chauffer une masse, laquelle diffusera à son tour un rayonnement infrarouge. La faible température générée procure un confort optimal pour les occupants. Le chauffage par rayonnement permet aussi le chauffage par niveau, ce qui permet une économie d’énergie considérable.

Emalec, la référence en maintenance multisites et multitechniques en France et en Europe dispose d’un bureau d’étude thermique spécialisé dans le chauffage industriel. Il établit une proposition adaptée à chaque atelier, bâtiment industriel ou usine.

D’autres points à considérer

Pour optimiser le système de chauffage des locaux grands volumes, les techniciens d’Emalec penchent aussi sur leur fréquence d’utilisation. Pour un gymnase, dont l’occupation est plutôt ponctuelle, ils privilégient un système de chauffage par zone, avec possibilité d’augmenter rapidement la température. La fréquence d’utilisation revêt une importance particulière dans le choix du type de chauffage. À l’extérieur, la mise en place d’un système de rejet de gaz de combustion peut aussi être de mise. Par ailleurs, Emalec apporte aussi sa contribution dans la protection de l’environnement. Chez Emalec, les techniciens veillent alors à limiter le taux de CO2 et de Nox des appareils de chauffage. De même, les appareils de chauffage peu énergivores sont privilégiés dans l’ensemble de leurs interventions.